Recherche

Une recherche pour comprendre le rapport entre sciences sociales solidaires et l’internet

Document PDFTélécharger la méthodologie de recherche complète

Entre le mois de janvier et de mars 2012 la société 10h11, en partenariat avec le Diaconat de Bordeaux, Numeclic et la Fondation Orange, va mettre en place une intervention autour des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Celle-ci va s’effectuer sur 8 séances de 3 heures auprès de 2 groupes de 7 personnes hébergées depuis quelques semaines dans les maisons relais du Diaconat de Bordeaux.

Cette formation a pour but d’apporter aux participants des connaissances pratiques en informatiques avec notamment la création d’un espace personnel numérique interactif (mails, Cv, stockage de documents administratifs…..) afin de faciliter et d’optimiser le retour à l’emploi.
Au-delà de l’approche purement pratique d’une telle formation, l’action de 10h11 se voudra sociale. L’individu ne doit pas être considéré comme apprenant isolé et l’informatique comme un apprentissage isolé. L’importance d’une démarche participative et coopérative entre les différents acteurs ne saurait être suffisamment soulignée.

Selon Pascale Pichon, 2007, « l’apprentissage informatique est une étape de reconversion identitaire vers une identité sociale plus valorisante ». Il s’agit donc aussi de retrouver un sentiment d’utilité et d’appartenance sociale.

S’appuyant sur les considérations du groupement M@rsouin concernant l’e-inclusion, de la Charte pour l’inclusion numérique et sociale ainsi que sur les théories de l’engagement (Kiesler, 1971) et de la dynamique de groupe (Lewin, 1944) issues des sciences sociales, cette formation tentera, au-delà d’un savoir informatique, d’apporter, de créer un lien social positif, valorisant et constructif afin que l’objectif principal de cette action, à savoir le retour à l’emploi, s’effectue dans les meilleurs conditions et dans les plus brefs délais pour l’ensemble des participants.

Les axes d’actions et de recherches de 10h11 dans la formation informatique du diaconat de Bordeaux :

L’écoute active


Au-delà de la partie théorique et pratique d’une formation, l’échange humain, l’approche du groupe et de l’individu est primordial pour un bon déroulement du projet. Les publics précaires rencontrés dans le cadre de cette intervention nécessitent une approche rigoureusement humaniste et humanisante. Ceux-ci, déjà fortement fragilisés par un contexte social, psychologique et addictologique préoccupant devaient être abordés, selon nous, avec le plus grand respect et la plus grande neutralité bienveillante possible.
C’est la raison pour laquelle 10h11 s’est appuyé sur les principes théoriques d’écoute active décrits avec rigueur par Abric.

L’engagement


Les théories de l’engagement développés originellement par Kiesler en 1971 ont trouvé écho dans de nombreuses études et notamment celles sur l’insertion. Il s’agit en réalité de trouver des solutions afin que les participants à des formations ayant pour fin l’insertion professionnelle s’engagent sans contrainte aucune dans la démarche proposée. L’objectif en utilisant ces techniques est de s’assurer de la présence des participants sur l’ensemble des 8 séances. Rappelons que cette formation n’est pas obligatoire et que les personnes y participent de leur plein grès.

La dynamique de groupe


Créer ou renforcer un sentiment de groupe par le présence de relations interpersonnelles, par la poursuite d’un intérêt commun, l’influence réciproque, la mise en place d’une organisation.
« Pour les individus et pour les groupes, le présent se nourrit du futur. C’est quand ils entrevoient le futur comme la promesse de nouveaux possibles, quand ils peuvent le construire en projet qu’ils s’investissent dans le présent ». Aebischer et Oberlé.
« C’est l’image du futur qui fait vivre au présent, et quand celle-ci échoue à se construire, c’est le goût de vivre qui est atteint. » « L’avenir pénètre au cœur de chacun comme une motivation réelle de ses conduites. » Sartre.
Gosling « psychologie sociale » tome 1 « l’individu et le groupe ».
La dynamique des groupes restreints, Anzieu/Martin.
Courant de recherche de la dynamique de groupe Lewin 1944, avec pour objet l’étude du groupe comme un système de forces et pour finalité le changement social.
Il s’agit ici de créer un sentiment d’appartenance groupal positif (Conf Elton Mayo/ateliers Hawthorne de la Western Electric Company). L’importance de la rémunération sociale.
Nous nous appuierons sur ces théories pour analyser la dynamique de groupe.