Coco

Coco

J’ai fait un voyage où l’amour est beau dans un trait d’union de verdure… Dans une douce rumeur, la blancheur et le courant des eaux font résonances, car il s’agit des sources du Marbin, le spectacle et l’union qu’offrent les os ruisselants de ce terrain planté au milieu de la verdure offrent un moment de pudeur, d’éternité, car ici, paisibles, limpides, utiles des bassins en fontaines, en cascade, dans ton miroir, tantôt murmurant, les eaux courent partout… Les relations, l’union d’une telle clarté, d’une telle pureté laisse voir distinctement l’avenir… Mais vous êtes là tous ! … J’ai rêvé…

Coco

Dans le cadre des ateliers d’écriture de Sichem et Kezako.